Comparatif des meilleurs vélos électrique pour 2018

Vous aimeriez éviter les bouchons et les transports en commun pour aller au travail ? Vous avez besoin d’un vélo qui permet de parcourir de longues distances sans pour autant vous fatiguer ?

A travers ce comparatif, je souhaite vous guider et partager mes conseils pour vous aider à choisir le meilleur vélo électrique en 2018.

Entre les VTT, les VTC,  les vélos de course, de ville, ceux qui sont pliants, il en existe pour tous les goûts et pour tous les besoins. Il est parfois difficile de s’y retrouver, notamment avec toutes les informations dont on dispose sur internet.

L’objectif modeste de cette page est de regrouper des informations pertinentes pour vous accompagner dans le choix d’un VAE (vélo à assistance électrique).

J’ai donc sélectionné quelques modèles que j’adore pour vous les présenter.

Cette page est un peu longue car je prends le temps de vous présenter les meilleurs modèles pour chaque catégorie. Asseyez-vous, prenez un café et je vous souhaite une bonne lecture.

Quel vélo électrique pour la ville ?

Les vélos de ville rencontrent beaucoup de succès. Les gens préfèrent emprunter leur vélo plutôt que prendre leur voiture ou les transports en commun aux heures de pointe…

Un vélo de ville doit avant tout être confortable et maniable. Il faut que ce soit un plaisir de monter tous les jours sur son deux-roues pour se déplacer.

Pour ces modèles, la puissance est l’autonomie est importante, mais il ne faut pas non plus une puissance hors du commun pour pour circuler en milieu urbain.

J’ai décidé de vous présenter deux vélos qui me plaisent particulièrement que ce soit pour leur design mais aussi pour leurs caractéristiques techniques.

Le vélo CT26 de chez LFBike

velo electrique de ville


On ne pouvait pas parler de VAE urbains sans présenter ce modèle de LFB. Cette marque est spécialisée dans les vélos destinés à la ville.

Au premier abord, on ne peut qu’être séduit par sa couleur et son style de vélo hollandais qui se fondent parfaitement dans le décor. De plus, c’est un vélo mixte qui convient aussi bien aux femmes qu’aux hommes.

Bien qu’il soit un peu lourd, sa batterie et son moteur de 250W permettent de monter des pentes sans forcer. Sa batterie peut tenir jusqu’à 50km, ce qui n’est pas exceptionnel mais s’avère suffisant pour la plupart des personnes.

Pour plus d’informations sur ses spécificités, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à l’avis complet que j’ai rédigé a propos de ce modèle.

Le vélo Mod Gante de chez Biwbik

velo electrique femme


La première fois que j’ai vu ce vélo électrique, je suis tombé sous le charme. Il est très élaguant pour se déplacer en ville !  La marque Biwbik a su jouer avec les couleurs (blanc et beige) pour réaliser un velo electrique qui convient parfaitement aux femmes. Je trouve la version noire plus masculine, mais c’est une histoire de gouts.

Tout comme le modèle de chez LFB, il possède deux supports pour transporter vos bagages. C’est très pratique quand on utilise son vélo pour se rendre au boulot.

En plus de son design attirant, ses caractéristiques conviennent pour les citadins. Équipé d’un batterie Lithium Ion (36V, 12Ah) et d’un moteur de 250 W, ce vélo est assez puissant pour vous aider suffisamment dans les côtes. Il dispose d’une bonne autonomie qui permet en général de tenir 60-65 km, même si le constructeur annonce 80 au maximum.

Ce VAE fait partie des meilleurs dans dans cette gamme de prix, ce qui est fait un très bon rapport qualité/prix.

Attention cependant, vu les roues et leur épaisseur, mieux vaut utiliser ce modèle sur les routes en bon état. De plus, il n’est pas équipé d’amortisseurs. Il faut donc éviter les pistes cyclables en mauvais état où un VTC serait plus approprié.

Quel vélo électrique pliant choisir ?

Si j’ai personnellement opté pour un vélo pliable électrique, c’est avant tout pour son côté pratique. J’habite en ville. Pour me rendre sur mon lieu de travail, je sors le vélo du placard (là au moins on ne risque pas de me le voler), je le mets dans l’ascenseur puis je le déplie au pied de mon immeuble.

Même avec un vélo classique, on ne peut pas faire ça… Alors imaginez avec un VAE pliant : c’est juste ROYAL !

Pour récapituler, les deux avantages majeurs d’un vélo électrique pliant sont :

  • il se transporte facilement, même si la batterie l’alourdie… (escaliers, coffre de voiture, transport en commun)
  • il peut se ranger presque partout et prend peu de place : on ne peut pas faire moins encombrant !

Cependant, ce n’est pas tout rose… On a souvent tendance à perdre un peu en confort avec ces modèles réduits. J’ai décidé de vous présenter deux d’entre eux, celui que je possède (le Biwbik Book 200) et un VAE pliable plus polyvalent de la marque Rich Bit.

Le vélo pliable Book 200 de chez Biwbik

velo electrique pas cher


Il y a deux ans, lorsque j’ai acheté mon premier vélo électrique, je n’y connaissais pas grand chose et je ne voulais pas me ruiner. Après avoir déménagé en ville pour travailler, j’avais besoin d’un vélo qui se plie pour pouvoir l’emmener partout et me déplacer sans effort. C’est après quelques recherches que je me suis orienté vers le BIWBIK Book 200, un vélo électrique pas cher qui vaut le détour. Depuis, j’ai eu l’occasion de tester et de me renseigner sur bien d’autres modèles, ce qui me permet aujourd’hui de tenir ce site internet.

Revenons à nos moutons, heu pardon… à nos vélos !

Vous l’avez compris, ce modèle est parfait pour tous ceux qui souhaitent passer à l’électrique sans dépenser trop d’argent.

Le design est sobre et classique, mais convient très bien. Pour ce qui est des caractéristiques, il ne faut pas s’atteindre à avoir celles d’un vélo haut de gamme, mais ça reste très correct !

Équipé d’une batterie Li-ion moyenne de 36V et 10A, elle permet d’effectuer en moyenne une quarantaine de kilomètres. Ce n’est pas extraordinaire, mais à ce prix, ça reste intéressant pour un premier achat.

Pour résumer en quelques mots, ce vélo pliant électrique est très fonctionnel, joli et pas cher !

Le VTC polyvalent RT-860 de chez Rich Bit

vtc electrique


On entend beaucoup parlé de la marque Rich Bit dans le monde de l’électrique, et ce n’est pas pour rien. Cette marque parvient à se démarquer de part la qualité de ses produits, mais aussi grâce à ce modèle : le RT-860, un vélo pliant atypique ! Nous allons voir pourquoi.

L’avantage, c’est que ce VAE de grande taille (contrairement au précédent qui n’est pas adapté aux personnes de plus d’1m85) c’est qu’il dispose d’un système de pliage. Il sera facilement transportable, par exemple dans le coffre d’une voiture.

En plus d’être pliant, se vélo s’avère être un vélo tout chemin : ce VTC électrique peut en effet emprunter les pistes comme sentiers plus caillouteux. Il est plus robuste et tout suspendu (à l’avant comme à l’arrière), ce que le rend confortable, surtout quand on l’utilise dans des terrains un peu accidentés.

Malgré la présence de freins à disque, ils ne sont pas les plus efficaces et peuvent parfois manquer d’un peu de mordant.

Esthétiquement parlant, la batterie est dissimulée dans le cadre et le vélo a un look à la fois original et sportif. Cependant, on perd malheureusement un peu d’autonomie mais la nouvelle version de ce vélo reste très intéressante.

On a souvent du mal à ranger ce VAE dans une case : il est difficile de dire s’il s’agit d’un VTT, d’un VTC ou d’un vélo pliant ou d’un vélo route… C’est un peu les quatre à la fois !

Quel est le meilleur VTT électrique en 2018 ?

Quand on pratique le vélo tout terrain, il est rare d’avoir à faire à des chemins sans montées. C’est pour cette raison que l’assistance électrique est particulièrement intéressante pour cette pratique sportive. Elle permet de prendre encore plus de plaisir en évitant les contraintes des côtes qui font perdre beaucoup d’énergie.

Avant de déménager, je faisais souvent de longues sorties avec des amis. Cependant, le soir quand je rentrais chez moi, j’étais complètement épuisé.

Aujourd’hui, on a la chance d’avoir de très bons VTT électriques à notre disposition. Cependant, il ne faut pas hésiter à bien se renseigner, surtout en ce qui concerne les équipements comme le cadre, les suspensions, mais aussi et surtout la batterie et son autonomie.

Ces modèles sont plus chers. Il doivent être plus robuste et mieux équipé pour amortir les chocs. De plus, ils ont besoin de plus de puissance pour gravir des pentes à fort dénivelé.

Le VTTAE RT-012 de chez Rich Bit

vtt electrique


Avec un design monstrueux, ce VTT s’adresse aux personnes qui roulent dans les zones escarpées. Sa batterie se trouve à l’emplacement du bidon.

Ses pneus larges le rendent stable. De plus, il dispose d’amortisseurs à l’avant et de freins à disque.

Pour ce qui est de la batterie, elle est bien plus performante que tous les autres vélos présentés sur cette page. Il s’agit d’une batterie grande capacité lithium-ion de 48V et 17Ah. Il faut bien ça pour faire tourner le gros moteur de 1000 Watts !

Avec ses performances exceptionnelles, ce vélo peut atteindre des vitesses élevées sans trop de difficulté. Il faut cependant rester vigilent et faire attention au mode que l’on choisit… La batterie peut se vider assez vite si vous optez pour le mode sans pédalage où le vélo roule comme un scooter.

Pour plus d’informations sur ce modèle, n’hésitez pas à lire la fiche que j’ai rédigé, en cliquant sur le bouton vert ci-dessus.

Petit bémol, son poids. Avec ses 29 kg, mieux vaut ne pas tomber en panne dans une montée…

 

Quels sont les critères à retenir pour choisir et acheter mon vélo électrique ?

Les différents produits que je vous ai présenté vous ont plu, mais ne correspondent pas à vos besoins ? Vous souhaitez en découvrir d’autres ?

Dans ce cas, n’hésitez pas à mener vous même votre petite enquête en partant à la recherche de vélos qui vous plaisent sur d’autres sites. Cependant, voici les conseils que je peux vous donner afin que vous ne vous retrouviez pas avec un produit qui ne corresponde pas à vos attentes.

Le nerf de la guerre : la batterie et son autonomie

En consultant la fiche technique d’un VAE, on s’arrête souvent sur le batterie et ses spécificités. Cependant, ce n’est pas si simple à comprendre… Il n’existe pas qu’un type de batterie. Je vous conseil celles au Lithium, bien meilleures qu’une batterie plomb.

Voici ce qu’il faut retenir :

  • Ah signifie Ampère heure et correspond à la capacité de la batterie, c’est à dire la capacité d’électricité qu’elle peut emmagasiner en chargeant. Une batterie de 10 Ah peut donc délivre 10 Ampères pendant 1 heure ou 1 Ampère pendant 10 heures.
  • Le nombre de volts (V) correspondent à la tension délivrée par la batterie.
  • En multipliant les V par les Ah, on obtient un nombre de Watt-heure (WH). Un Wh équivaut à l’énergie consommée ou délivrée par un système d’une puissance de 1 Watt pendant une heure.
  • Il est très difficile d’estimer l’autonomie d’un vélo électrique, car en plus de ces paramètres s’ajoutent le poids du cycliste, le dénivelé qu’il parcourt et le niveau d’assistance…

Sachant que les batteries ont souvent tendance à perdre un peu de peps au fil des années, mieux vaut opter pour celle ayant les meilleurs caractéristiques, surtout si vous avez l’impression que vous avez l’air un peu juste pour effectuer votre parcours quotidien.

La puissance du moteur

La puissance du moteur (caractéristique de la motorisation) est exprimée en Watts (W). La plupart des vélos à assistance électrique ont une puissance de 250W. Pour des vélos destinés aux villes (sans forte pentes à répétition), pour les pliants et les VTC, c’est amplement suffisant. Vous aurez tout de même le coup de pédale facile.

Cependant, si vous êtes à la recherche d’un VTT et de plus de puissance et d’assistance, un moteur plus puissant sera bien utile. Certains montent jusqu’à 1000 W, voir plus.

Malgré tout, il faut savoir que la puissance maximale d’un VAE est limitée par la législation française.

Pour être homologué, un VAE doit respecter plusieurs critères.

  • L’assistance doit avoir lieu pendant le pédalage
  • La puissance du moteur ne doit pas dépasser 250 W

Les vélos ne respectant pas ces normes peuvent être considérés comme motorisés. S’ils veulent rouler sur la route et emprunter des chemins publics, leurs possesseurs doivent en théorie :

  • Avoir une plaque d’immatriculation
  • Être titulaire du BSR (Brevet de Sécurité Routière)
  • Porter un casque cyclomoteur
  • Souscrire à une assurance

De mon côté, j’espère que cette législation va s’assouplir pour donner un élan supplémentaire à la démocratisation du VAE.

Le confort et l’esthétique

Pour beaucoup d’entre nous, un vélo électrique est ou va devenir un objet de notre quotidien. Il remplace souvent d’autres moyens de transport comme la voiture, le bus, le tramway ou le métro.

Il ne faut donc pas négliger le confort. Se sentir à l’aise sur son vélo est essentiel.

Pour les vélos électriques de ville, l’idéal est d’opter pour une selle large et confortable. Certains vélo sont plus simples à enjamber que d’autres. Les vélos pliants sont en général un peu moins confortables mais très pratiques, c’est un compromis que vous devrez peut-être faire…

Pour le côté esthétique, les citadins aiment beaucoup posséder un vélo qui respecte les codes de l’urbanisme. De plus, pour un objet destiné à être utilisé souvent et qui est cher, la première chose à faire et de trouver un VAE qui plaît visuellement.

Les autres caractéristiques techniques :

D’autres paramètres sont à prendre en compte. Ils dépendent de vos préférences et de vos attentes.

Le nombre de vitesses et les modes d’assistance

Un nombre de vitesse élevé permet de mieux adapter la fréquence de pédalage au dénivelé. Si vos trajets comportent des descentes et des montées, mieux vaut opter pour un dérailleur avec plusieurs vitesses (la marque Shimano est souvent de bonne augure).

Si les routes que vous fréquentez sont plates, opter pour un vélo avec un nombre de vitesses limité ne sera pas un problème. Tout dépend de l’environnement dans lequel vous allez l’utiliser.

La plupart des vélos électriques proposent différents modes d’assistance, allant généralement de l’automatique (où il n’y a pas besoin de pédaler, il suffit d’actionner l’accélérateur) à la coupure de l’assistance. Mis à part ces deux extrêmes, on peut généralement choisir différents niveau d’assistance en fonction de nos trajets et de nos capacités physiques.

Freins

Le freinage est une composante indispensable d’un bon VAE… Il est donc nécessaire de se renseigner pour voir quels sont les freins et est-ce qu’il sont efficaces.

Dans le cas des VTT électriques, souvent soumis à de fortes contraintes, j’ai tendance à conseiller les freins à disque pour un freinage optimal et sécurisant.

Amortisseurs

Même chose pour les amortisseurs. Il ne sont pas indispensable en ville où les routes n’ont pas de bosses et sont en bon état.

Par contre, dés que l’on sort des sentiers battus, les suspensions (souvent hydrauliques) sont très appréciées. Elles limitent les chocs (surtout au niveaux des bras et du dos) et rendent la conduite bien plus souple.

Divers équipements

Quand on est à la recherche du meilleur modèle de vélo, c’est souvent des petits détails qui nous font craquer.

Je pense par exemple au compteur, qui affiche le nombre de kilomètres et la vitesse parcourue. Toujours au niveau du guidon, on trouve souvent d’autres accessoires comme le klaxon où des boutons pour régler l’assistance sans bouger. C’est un vrai plus.

Pour la praticité, on a les porte bagages qui remplacent le sac à dos. Certains vélos en ont deux : un au dessus de la roue avant et l’autre sur la roue arrière. Attention, les charges sont souvent limitées.

Le garde-boue est bien utilise si vous ne voulez pas salir vos vêtements. La béquille permet de garer votre vélo sans difficultés.

Une fois qui vous posséderez votre premier velo electrique, n’oubliez pas d’acquérir un bon antivol. Ces deux-roues ont de la valeur et peuvent être volés…

Vous l’aurez compris, choisir et acheter un vélo n’est pas simple.

J’espère que mes conseils vous aideront à choisir votre nouvelle bicyclette ! Si vous avez une quelconque question, n’hésitez pas à le faire savoir dans les commentaire ou en me contactant via le formulaire de contact du site. A bientôt sur la route (mais pas dans les embouteillages) ! 🙂

Laisser un commentaire